splendide jeunesse

choix2
Choix3
choix4
Choix5

« Mais ma splendide jeunesse ! Y en a-t-il de plus belle dans ce monde ? Quel matériel humain ! Avec eux, je pourrai construire un nouveau monde. » – Adolf Hitler

S’inspirant de contenus partagés sur les médias sociaux, Splendide Jeunesse est un objet visuel non répertorié qui questionne les limites de ce à quoi nous adhérons. Cette collection de tableaux drôles et dérangeants est présentée sous forme non hiérarchisée pour reproduire la sensation d’une expérience de navigation, laissant au spectateur la liberté de faire ses propres liens.

Cette forme permet au projet de mettre en lumière des perles d’humanité cachées dans le cosmos numérique, ainsi que la difficulté de vivre dans un monde ouvert où tout est accessible, que ce soit la violence assourdissante ou la beauté qui ravive l’espoir.

  • Co-création

    • Nini Bélanger

      Elle nomme son approche hyperréalisme, car ses mises en scène sont motivées par la quête d’un jeu sans artifice, d’une vérité des lieux puisque certains spectacles de Nini Bélanger sont in situ, et d’une authenticité des propos du texte et de la rencontre avec le spectateur. À sa sortie de l’École nationale en 2006, elle fonde la compagnie Projet MÛ, avec laquelle elle réalise des œuvres percutantes, pour les adultes et la jeunesse, en employant un mode de création par cycles : le Cycle de la perte pour Beauté, chaleur et mort (2011) et Vipérine (présentée au CNA en 2013) ; le Cycle de l’adresse, dont fait partie Petite Sorcière.

    • Pascal Brullemans

      Pascal débute son parcours en 1994 avec Les derniers jours du Gouverneur mis en scène par Wajdi Mouawad. Suivra une collaboration avec le metteur en scène Eric Jean avec un cycle de créations basées sur l’écriture de plateau, dont Hippocampe qui remporte le prix de l’AQCT en 2001. L’auteur fait ensuite une incursion dans l’univers jeune public avec notamment Isberg, puis Vipérine et Moi et l’autre, deux textes qui obtiendront le prix Louise-LaHaye. L’artiste collabore ensuite avec la metteuse en scène Nini Bélanger pour créer Beauté, chaleur et mort, pièce qui obtient le prix du meilleur spectacle décerné par Carte Première en 2011. Puis, en 2016, il remporte le prix Michel-Tremblay pour Ce que nous avons fait. Ces dernières années, l’auteur a poursuivi plusieurs projets en documentaire, film d’animation, théâtre acrobatique et dramaturgie. Sa dernière création, Éden, a été présentée au CTD’A en 2019.

  • À partir d'improvisations des interprètes

    • Chloé Barshee
    • Marie-Ève Groulx
    • Tommy Joubert
    • Janie Lapierre
    • Maxime Mompérousse
    • Rodley Pitt
    • Jules Ronfard
    • Zoé Tremblay-Bianco
  • Assistance

    • Amélie-Claude Riopel
  • Scénographie et accessoires

    • Patrice Charbonneau-Brunelle

      Patrice Charbonneau-Brunelle a signé la conception des décors et costumes pour plus d’une douzaine de spectacles jeune public tels Des Pieds et des Mains (Le Carrousel), Petite Sorcière (Projet Mû) et Alice au pays des merveilles (Théâtre Tout à Trac). En tout public il a entre autres conçu les scénographies de 1984 (Théâtre Denise-Pelletier/Théâtre du Trident), Corps Célestes (Centre du théâtre d’aujourd’hui/la Messe Basse) et pour le iShow, dont il est co-créateur et dans lequel il a d’ailleurs performé. Patrice est également co-fondateur de la compagnie Posthumains.

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor, Petite Sorcière – solo, Petite Sorcière – Chambre d’écoute

  • Costumes

    • Marilène Bastien

      Marilène Bastien œuvre comme conceptrice de décors, de costumes et d’accessoires dans le milieu du théâtre, du cirque et de la danse. Elle participe aux projets en danse de Chantal Caron, Estelle Clareton, Marie Chouinard, Lynda Gaudreau, Ginette Laurin et Manuel Roque. Parmi ses projets récents, on compte la conception des costumes et accessoires pour les créations du Festival Montréal Complètement Cirque aux côtés de Anthony Venisse et Peter James, la scénographie et les costumes pour un nouveau projet avec Louise Bédard, ainsi que la conception décor et costume d’une création de la Cie Manuel Roque. 

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor, Petite Sorcière – solo, Homicide

  • Conception lumières

    • Leticia Hamaoui

      Leticia Hamaoui est diplômée de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx en Théâtre-Production, Gestion et techniques de scène. Depuis sa sortie en 2013, elle s’implique au sein de multiples projets artistiques, principalement en tant que conceptrice d’éclairage. En 2016, elle met en scène et éclaire sa propre création, Douce, sélectionnée par le ZH Festival. Elle signe les éclairages du Festival du Jamais Lu depuis 2017, en plus de collaborer avec les metteurs en scène Fabien Cloutier (Bonne retraite, Jocelyne), Philippe Boutin (Being Philippe Gold ; Chante, Edmond! ; The Rise of the BlingBling), Patrice Dubois et Soleil Launière (Courir l’Amérique), et Sophie Cadieux (Gros Gars).

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – Chambre d’écoute

       

  • Conception sonore

    • Navet Confit

      Auteur, compositeur, interprète, arrangeur, mixeur et réalisateur d’albums, Navet Confit est un discret et affable polymathe indie avec une propension pour les sourires en coin. Tenant d’autodérision, d’odes au futile et de listes trop longues, il va continuer de déranger poliment, sans convention ni compromis. 

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Homicide

  • Collaboratrice au mouvement

    • Marilyn Daoust

      Diplômée de l’UQAM en danse, Marilyn est entrée dans les univers de Manon Oligny, Louise Bédard, Daina Ashbee, Lucie Grégoire, 14 lieux et dans divers projets vidéographiques. En plus de chorégraphier au sein de For Fauve, elle collabore au mouvement au théâtre avec Nini Bélanger, Florent Siaud, Benoit Vermeulen et Angela Konrad. Elle a aussi eu l’honneur d’être la porte-parole du Festival Accès Danse (2017). Elle présentera aux côtés de Gabriel Léger-Savard la pièce Le temps des fruits, du 16 au 19 avril 2020 à Tangente Danse. 

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor

  • Direction technique

    • David Poisson
  • Direction de production

    • Maude St-Pierre
en création
durée 1 heure
âge À partir de 15 ans

Espace PRO

Téléchargez nos outils