splendide jeunesse

35FF3CCA-71CA-439F-9873-04D9426F553A
FE29B300-E727-41C2-B633-20A013CA9520_1_105_c
38D8916F-EB8A-4A10-AE82-CAA59689F63C_1_105_c
4A5644D6-B344-4576-8DE8-436AE1DB7114_1_105_c

« Mais ma splendide jeunesse ! Y en a-t-il de plus belle dans ce monde ? Quel matériel humain ! Avec eux, je pourrai construire un nouveau monde. » – Adolf Hitler

S’inspirant de contenus partagés sur les médias sociaux, Splendide Jeunesse est un objet visuel non répertorié qui questionne les limites de ce à quoi nous adhérons. Cette collection de tableaux drôles et dérangeants est présentée sous forme non hiérarchisée pour reproduire la sensation d’une expérience de navigation, laissant au spectateur la liberté de faire ses propres liens.

Cette forme permet au projet de mettre en lumière des perles d’humanité cachées dans le cosmos numérique, ainsi que la difficulté de vivre dans un monde ouvert où tout est accessible, que ce soit la violence assourdissante ou la beauté qui ravive l’espoir.

  • Textes et mise en scène

    • Nini Bélanger

      Elle nomme son approche hyperréalisme, car ses mises en scène sont motivées par la quête d’un jeu sans artifice, d’une vérité des lieux puisque certains spectacles de Nini Bélanger sont in situ, et d’une authenticité des propos du texte et de la rencontre avec le spectateur. À sa sortie de l’École nationale en 2006, elle fonde la compagnie Projet MÛ, avec laquelle elle réalise des œuvres percutantes, pour les adultes et la jeunesse, en employant un mode de création par cycles : le Cycle de la perte pour Beauté, chaleur et mort (2011) et Vipérine (présentée au CNA en 2013) ; le Cycle de l’adresse, dont fait partie Petite Sorcière.

    • Pascal Brullemans

      Pascal débute son parcours en 1994 avec Les derniers jours du Gouverneur mis en scène par Wajdi Mouawad. Suivra une collaboration avec le metteur en scène Eric Jean avec un cycle de créations basées sur l’écriture de plateau, dont Hippocampe qui remporte le prix de l’AQCT en 2001. L’auteur fait ensuite une incursion dans l’univers jeune public avec notamment Isberg, puis Vipérine et Moi et l’autre, deux textes qui obtiendront le prix Louise-LaHaye. L’artiste collabore ensuite avec la metteuse en scène Nini Bélanger pour créer Beauté, chaleur et mort, pièce qui obtient le prix du meilleur spectacle décerné par Carte Première en 2011. Puis, en 2016, il remporte le prix Michel-Tremblay pour Ce que nous avons fait. Ces dernières années, l’auteur a poursuivi plusieurs projets en documentaire, film d’animation, théâtre acrobatique et dramaturgie. Sa dernière création, Éden, a été présentée au CTD’A en 2019.

  • Interprétation

    • Chloé Barshee
    • Marie-Ève Groulx
    • Tommy Joubert
    • Janie Lapierre
    • Maxime Mompérousse
    • Rodley Pitt
    • Jules Ronfard
    • Zoé Tremblay-Bianco
  • Assistance

    • Amélie-Claude Riopel
  • Scénographie et accessoires

    • Patrice Charbonneau-Brunelle

      Patrice Charbonneau-Brunelle est diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en scénographie. Il débute sa pratique en participant à la création de nombreux spectacles jeune public tels que Alice au pays des merveilles (Théâtre Tout à Trac), Une lune entre deux maisons (Théâtre Carrousel) et Petite sorcière (Projet Mû). En tout public, il a conçu les décors de (e) (La Messe Basse), 1984 (Trident) et Hurlevents (Denise-Pelletier). Patrice est cocréateur du iShow, pour lequel il a d’ailleurs performé, et de Post Humains, première création de la compagnie TRS-80 dont il est cofondateur. Il a récemment complété une maitrise en théâtre à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM grâce à un mémoire-création portant sur la perception. (Mise à jour 2019-05-06)

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor, Petite Sorcière – solo

  • Costumes

    • Marilène Bastien

      Marilène Bastien œuvre comme conceptrice de décors, de costumes et d’accessoires dans le milieu du théâtre, du cirque et de la danse. Elle participe aux projets en danse de Chantal Caron, Estelle Clareton, Marie Chouinard, Lynda Gaudreau, Ginette Laurin et Manuel Roque. Parmi ses projets récents, on compte la conception des costumes et accessoires pour les créations du Festival Montréal Complètement Cirque aux côtés de Anthony Venisse et Peter James, la scénographie et les costumes pour un nouveau projet avec Louise Bédard, ainsi que la conception décor et costume d’une création de la Cie Manuel Roque. (Mise à jour 2018-02-14) 

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor, Petite Sorcière – solo

  • Conception lumières

    • David-Alexandre Chabot

      David-Alexandre est co-directeur artistique du Collectif CHA, créé en 2013 avec Paul Chambers, qui crée et promeut des productions axées sur la collaboration entre les artistes de plusieurs disciplines. Il est un concepteur d’éclairage qui aime explorer la dramaturgie et les conventions des arts de la scène. Son travail a été présenté à travers le pays, notamment à Montréal, Québec, Ottawa, Vancouver et Toronto ainsi qu’à l’international entre autres à Paris, Marseille, Reims en France et Queretaro au Mexique. Il est un proche collaborateur de Projet MÛ (récipiendaire du Cochon d’or pour le meilleur éclairage pour Beauté, chaleur et mort). (Mise à jour 2020-07-30)

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor, Petite Sorcière – solo, Vipérine, Beauté, chaleur et mort, Endormi(e)

  • Conception sonore

    • Navet Confit

      Auteur, compositeur, interprète, arrangeur, mixeur et réalisateur d’albums, Navet Confit est un discret et affable polymathe indie avec une propension pour les sourires en coin. Tenant d’autodérision, d’odes au futile et de listes trop longues, il va continuer de déranger poliment, sans convention ni compromis. (Mise à jour 2020-07-30)

  • Collaboratrice au mouvement

    • Marilyn Daoust

      Diplômée de l’UQAM en danse, Marilyn a été deux fois boursière du Conseil des arts du Canada pour se former en Catalogne et en Autriche. Elle est entrée dans les univers de Manon Oligny, Louise Bédard, Daina Ashbee, Lucie Grégoire, 14 lieux et dans divers projets vidéographiques. En plus de chorégraphier au sein de For Fauve, elle collabore au mouvement au théâtre avec Nini Bélanger, Florent Siaud, Benoit Vermeulen et Angela Konrad. Elle a aussi eu l’honneur d’être la porte-parole du Festival Accès Danse (2017). Elle présentera aux côtés de Gabriel Léger-Savard la pièce Le temps des fruits, du 16 au 19 avril 2020 à Tangente Danse. (Mise à jour 2020-07-30)

      Autres collaborations avec Projet MÛ : Petite Sorcière – quatuor

en création
durée 1 heure
âge À partir de 15 ans