Faire semblant

Faire semblant

FAIRE SEMBLANT

Faire comme tout le monde

Faire quelque chose

Faire autrement

« C’est la rage qui importe le plus, non les idées, ni le talent, mais la rage. Il y a un lien si profond entre la rage et la création que tous les autres liens semblent plus fades, plus superficiels, moins nécessaires. Si bien que, à la fin, plus on y pense, plus on commence à entrevoir une vérité plus absolue, on commence à concevoir la rage, comme la vraie substance du monde, sa possibilité d’exister, sa quintessence. »

Laura Betti 

Dans le cadre d’un projet de médiation pour le projet PLAZA, Nini Bélanger fait la rencontre d’un groupe d’adolescents du quartier Côte-des-Neiges. Leur fougue extraordinaire fait naître chez elle l’envie de creuser une relation avec ce groupe et leur milieu multiculturel. Projet MÛ va donc poursuivre cette collaboration en créant un partenariat avec la Maison de la culture CDN et l’école La Voie, autour d’un projet de troupe qui regroupera des acteurs professionnels et des jeunes du quartier. Ce travail collectif visera à favoriser un échange entre adultes et adolescents, mais également entre personnes d’origines diverses et issues de différents milieux socio-économiques.

Au cours de la saison 2018-19, nous amorcerons avec la troupe une recherche autour de la deuxième création du Cycle de l’adresse. Avec le projet Faire semblant, nous souhaitons travailler autour du thème de la révolte afin de déconstruire le discours bien-pensant et questionner la censure qui entoure la culture adolescente. Faire semblant est un projet qui questionnera la rectitude sociale, pour parler de la différence en prenant position pour la liberté d’expression, l’honnêteté et le courage.

Pour créer ce poème visuel non répertorié, la metteure en scène Nini Bélanger travaillera en collaboration avec Benoit Vermeulen et Pascal Brullemans. La production est prévue pour l’automne 2020.