Beauté, chaleur et mort

Beauté, chaleur et mort

En plus d’être lui auteur et elle metteure en scène, Pascal Brullemans et Nini Bélanger forment un couple dans la vie. En janvier 2001, ils ont vécu ensemble la perte de leur deuxième enfant. Avec Beauté, chaleur et mort, ils remontent le fil de ces événements pour décortiquer leur état de détresse post-traumatique. Que faire, comment se comporter dans les minutes, les heures, les jours qui suivent? Quoi dire, quoi être quand l’univers s’arrête? Et comment le représenter, dix ans plus tard, sur scène? Telle est la problématique soulevée par Beauté, chaleur et mort, véritable autopsie d’un couple plongé dans un abîme pire que la mort. Poème viscéral sur la résilience, ce spectacle, à la fois récit, témoignage et questionnement, explore les zones troubles qui existent entre représentation et réalité.

«Lorsque survient la mort d’un enfant, notre cerveau peine à assimiler cette réalité. La procédure de l’hôpital veut que l’on photographie le corps pour conserver une preuve. Après la mort de ma fille, j’ai longtemps vécu avec cette preuve. Chaque matin, lorsque je me réveillais, je devais la regarder pour me souvenir que ce n’était pas un cauchemar, mais la réalité. Le fait qu’il n’y ait pas de mot pour identifier un parent endeuillé ne tient pas du hasard. En évitant de nommer cette réalité, on souhaite collectivement s’en prémunir. Cette omission ne nous a pas laissé le choix. Il fallait passer par le théâtre pour pouvoir la nommer. »

Pascal Brullemans

Beauté, chaleur et mort
Beauté, chaleur et mort
Beauté, chaleur et mort

Durée

1h30

Âge

Public adulte

Texte

Nini Bélanger et Pascal Brullemans (édité chez Lansman)

Mise en scène

Nini Bélanger et Pascal Brullemans

Assistance

Manon Claveau

Scénographie

Julie Vallée-Léger

Éclairages

David-Alexandre Chabot

Conception sonore

Nicolas Letarte

Direction technique

Charles Maher

Comédiens

Nini Bélanger, Pascal Brullemans

Beauté, chaleur et mort