Compagnie

Compagnie
Direction artistique

Direction artistique

Propulsée par la vision artistique de sa fondatrice Nini Bélanger, la compagnie poursuit son mandat et renouvelle continuellement ses modes de création.

L’art que nous proposons ne se restreint pas à un langage, une forme, un public. Le travail artistique de la metteure en scène repose essentiellement sur une question : comment créer un acte théâtral qui soit le plus vivant possible ?

Grâce à des propositions audacieuses qui mélangent réalité et fiction, elle utilise l’acte théâtral pour porter une réflexion sur des questions sociales en traçant un chemin qui va de l’intime au collectif. Dans cette optique, elle tente de modifier la position du spectateur pour l’interpeller, parfois de manière crue, mais toujours dans un esprit d’ouverture et de dialogue.

« La notion de risque est très importante dans le parcours de Projet MÛ. Je prends un certain plaisir à me placer en situation de « danger », de manière à me déstabiliser, à me surprendre. J’essaie de faire confiance à la curiosité qui m’anime. Mon goût du risque amène une exigence de vivre, un refus du confort, qui peut être parfois déstabilisant pour les artistes avec qui je travaille, mais également pour le spectateur, qui assiste à mes spectacles. Je le fais consciemment pour être subversive, car je crois profondément que l’art doit faire réfléchir, réagir.»

Projet MÛ est l’une des rares compagnies à se développer tant en théâtre jeune public qu’en théâtre adulte. Notre compagnie est résidente au Théâtre Aux Écuries et membre de la Maison Théâtre. Nini Bélanger, sa directrice artistique, est également artiste associée au Théâtre de Quat’sous,

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie

Nini Bélanger crée la compagnie Projet MÛ à sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada pour explorer les avenues d’un théâtre contemporain. La metteure en scène privilégie un développement sous forme de cycle. Ce mode de production va lui permettre de creuser une démarche en créant dans la continuité. En 2009, elle conclut un premier cycle en présentant Endormi(e) au théâtre La Chapelle. La production gagne cette année-là le prix de la meilleure mise en scène attribué par Cartes Prem1ères.

Projet MÛ amorce ensuite le Cycle de la perte avec la création de Beauté, chaleur et mort au théâtre La Chapelle, en 2011. La production sera ensuite invitée au CNA, puis au festival Carrefour international de Québec, avant de terminer sa tournée à Paris, au Théâtre artistic Athévains, en 2014. Nini Bélanger enchaîne avec la création de Vipérine, un texte jeune public, produit pendant l’édition 2012 des Coups de théâtre. Le spectacle sera également présenté au CNA, avant de partir en tournée en France. En 2015, la metteure en scène s’attaque au premier volet d’un nouveau cycle consacré à l’étude des interactions humaines dans l’espace public avec la production de PLAZA, un spectacle in situ, présenté au cœur du quartier multiethnique de Côte-des-Neiges, à l'occasion du Festival TransAmérique 2015.

En 2016, Projet MÛ devient compagnie résidente au Théâtre Aux Écuries, par le fait même Nini Bélanger devient co-directrice artistique de ce lieu de recherche et de création destiné à la relève et aux formes alternatives. Fin 2017, création de Petite Sorcière, dans ses deux formes, au Théâtre Aux Écuries.

Subventionneurs

Subventionneurs

Partenaires

Remerciements

Théâtre Aux Écuries